Seuls au monde de Emmy Laybourne

 

 

 

logo_139725

Auteur : Emmy Laybourne .

Editeur : Hachette .

 

Collection : / .

 

Parution : 28 aout 2013

Nombre de pages : pages .

 

4ème de couverture :

Ta mère te crie que tu vas louper ton bus. Tu ne prends ni le temps de la serrer dans tes bras ni de lui dire que tu l’aimes. Forcément… Tu dévales juste l’escalier et tu sprintes jusqu’à l’arrêt de bus. Sauf que, si c’est la toute dernière fois que tu dois voir ta mère, tu te mets à regretter de ne pas avoir pris le temps. Y compris de ne pas avoir raté le bus. Là, le mien arrivait, alors j’ai sprinté." Dean aurait vraiment dû dire au revoir à sa mère. Lui, son petit frère, ainsi que tous les autres passagers des bus qui devaient les conduire, comme tous les jours, à l’école. Mais comment auraient-ils pu deviner ce jour-là qu’une catastrophe écologique les pousserait à se réfugier dans un supermarché ? Au-dehors, le monde est en proie à des tempêtes qui ravagent leur petite ville, des fuites de produits chimiques rendent les gens violents ou paranoïaques… ou les tuent, tout simplement. Ils sont quatorze, ils ont entre cinq et dix-sept ans, et ils doivent survivre et garder espoir.
Avis :
Avant tout un tout petit point négatif! Cette couverture n'est vraiment pas attrayante je trouve. Elle ne met pas en valeur l'histoire et heureusement que je ne me suis pas arrêtée à ça car j'aurai loupé une belle histoire!

On démarre très vite, on ne perd pas de temps et j'aime ça. Dean part comme tous les matins en bus pour l'école, son frère est dans un autre bus. Quelque chose de terrible s'abat sur la ville et va avoir des conséquences monstrueuses.La conductrice du bus les conduits au supermarché et part chercher des secours  Ils se réfugient donc dans ce supermarché. Ils sont quatorze, quatorze enfants et adolescents livrés à eux-mêmes. Ils vont devoir affronter la peur car au-dehors suite à l'émanation de produits chimiques, les gens sont en proie à d'étranges réactions. Eux-mêmes, par rapport à leurs groupes sanguins, vont devoir apprendre à gérer tout ça.
Et je dois dire que dans ce scénario apocalyptique ils ont quand même la chance d'être enfermés dans un supermarché ! Non seulement c'est un endroit solide et sure mais en plus il contient absolument tout le nécessaire à leur survie (nourritures, eau, électricité, vêtements etc.)
On ressent malgré tout leur mal être, l'horreur d'être coupé de tout, que se soit de leurs proches mais aussi des nouvelles de dehors, coincé en plus avec des personnes qu'ils n'apprécient pas forcément, sans savoir combien de temps ça durera et quelle en sera l'issue. De quoi perdre pied.
On va les voir s'adapter, passant par de nombreuses erreurs, testant leur capacité, évoluant tant dans leurs caractères individuels que dans un esprit plus collectif.


Les événements s'enchaînent, nous n'avons pas le temps de nous ennuyer un
seul moment. Les grands devront s'occuper des plus petits et cela ne se fera pas sans difficulté. Ils doivent s'organiser, rester cohérents mais ce n'est pas toujours facile lorsqu'on est un adolescent. . Mais Dean finalement prendra une autre décision qui sera certes étonnante mais qui m'a bien donné un coup de stress , la révélation d'Astrid m'étonne également : comment a-t-elle pu cacher ce secret si longtemps, sans que personne ne s'en rende compte ? Bref, c'est bizarre .
Malheureusement , je n'est pas le tome 2 en ma possesion .

Ma note : coup de coeur .