07 mars 2015

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

 

 

 

 celine-online_miss-peregrine-enfants-particuliers_livreAuteur : Ransom Riggs.  

Editeur : Bayard Jeunesse.

 

Collection :/.

 

Parution : 31 mai 2012 .

Nombre de pages : 432 pages  .

 

4ème de couverture :

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie.
Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l'île si chère à son grand-père.
En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître…

Avis :

Le livre en tant qu'objet est juste sublime puisqu'il est décoré sur chaque page, le papier est épais, la couverture soignée, ainsi que le dos et l'arrière de l'ouvrage. Il pèse lourd dans les mains malgré son format moyen. Il est rempli de photo que l'auteur précise comme "sans trucage et authentique " et j'ai apprécié les feuilleter avant ma lecture. Elles ne révèlent rien sur l'intrigue puisse qu'il faut lire le livre pour comprendre à quoi elles font référence . Il y a un truc tout simplement magnifique dans ce livre, c’est qu’au fur et à mesure de l’histoire, au fur et à mesure des découvertes, nous avons droit à des photos, comme un album souvenir, comme une reconstruction à temps réel d’un passé raconté mais jamais vécu. Miss Peregrine et les enfants particuliers est un livre poétique, magnifique et mélancolique, avec cette petite pointe d’espoir qui nous donne confiance en l’avenir.

Jacob est le petit-fils d’Abe et tout jeune il a été bercé par les récits et les photos de ces enfants. Au début il y a cru mais au final il a pensé que c’était un conte de fée. Jacob se trouve isolé. Différent. Il a grandit et a maintenant 16 ans et face à un évènement traumatisant (la mort d’Abe), il va rechercher des éléments sur le passé de son grand père et tenter de mieux comprendre le personnage adoré .


On se retrouve très vite projeté dans l'histoire qui débute dans nos années et va ensuite alterner entre la seconde guerre mondiale et le présent.
Ramson Riggs arrive à innover avec un thème exploité qui est celui de la seconde guerre mondiale tout en le mélangeant aux enfants particuliers et je trouve ce cocktail vraiment superbe !

Si certains l'ont jugés légèrement inquiétant par sa couverture, il n'en fut rien pour moi et c'est plutôt intriguée quand j'ai commencé ce livre. J'ai avalé tout bonnement ces 432 pages.

432 pages qui se lisent relativement vite car nous n'avons pas affaire à de grandes narrations. Les pages sont aérées, la police n'étant pas spécialement grande mais les interlignes sont plutôt espacés. De plus, certaines pages ne comportent qu'une photo, ou le numéro du chapitre.
Puisque j'évoque ces photos, si étranges et si bizarres mais qui attirent immédiatement l'attention , je tiens à préciser, pour augmenter l'étrangeté du bouquin, qu'une note en fin de roman nous apprend que très peu d'entre elles sont truquées. Je serais curieuse de savoir lesquelles !
Ces photos apportent un plus à l'histoire. Elles nous permettent de mieux entrapercevoir les choses, les personnages, les lieux. Elles m'ont permis de mieux me figurer ce "monde".

Les personnages sont très attachants, j’ai été captivée par tous ces êtres aux pouvoirs surnaturels. Ces enfants si particuliers sont l’incarnation de la gaieté à l’état pur : toujours enjoués et joyeux, ils nous contaminent avec leur bonne humeur. En même temps, un sentiment de tristesse nous habite quand on sait qu’ils restent coincés dans la boucle, prisonniers dans leur époque et dans leur propre corps.
Après avoir fini le premier tome, j'ai vraiment envie de savoir la suite et de continuer à suivre les péripéties de Jacob, personnage auquel je me suis attaché ainsi que les enfants particuliers , il reste une part entière de mystères à découvrir !

Le livre amène aussi à réfléchir sur la question de l’immortalité, de l'enfermement et des persécutions fait aux Juifs - ce qui est d’ailleurs précisé sur la quatrième de couverture du livre. De plus, l'histoire ne nous laisse pas de marbre. Je tiens à préciser que les horreurs de la seconde guerre, la persécution des juifs ainsi que le nazisme, sont très en arrière-plan dans ce premier tome. Certes étrange, je ne l'ai pas trouvé effrayant, et il demeure dans le genre fantastique pour moi. Mais le film peut être adapté d'une autre manière...

Ce livre est un vrai coup de cœur puisque je suis tombé sous le charme de ces enfants ainsi que du monde créé par Ransom Riggs.
Pour décrire ce livre, un seul mot me vient : particulier. Mais ce livre prend sa force de part un magnifique travail d'édition qui lui a donné une couverture intrigante qui attire l'œil. C'est vraiment un magnifique objet. Si on peut lui reprocher quelques défauts d'un premier tome, à savoir un début un peu lent le temps d'installer l'histoire, il n'en fut pas moins une lecture addictive et très mystérieuse ! Le nazisme et la seconde guerre sont plutôt en second plan, mais ils vont prendre de l'avant dans le second tome (la fin le suggère...)

Et si vous ne voulez toujours pas le lire , le roman va être adapté au cinéma par notre chère Tim Burton , j'ai un peu peur qu'il soit complètement ..... réinventer et que ce soit une mauvaise adaptation du roman ( contrairement à la classification du futur film , je ne qualifierais pas ce roman d'épouvante ou d'horreur ) .

"Miss Peregrine et les enfants particuliers", le trailer .

 

En lecture commune avec Johanne des Chroniques de Johanne .

La chronique de Johanne <=

Ma note :  coup de coeur .

 

Posté par Lapassiondelire à 08:25 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 mars 2015

La pire mission de ma vie de Robin Benway

La pire mission de ma vie de Robin Benway .

 

 9782092548189

Auteur: Robin Benway .                                                         

Editeur : Nathan  .

 

Collection : / .

 

Parution : 16 janvier 2014 .

Nombre de pages : 408 pages .

 

4ème de couverture :

Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans. Quand on est fille d'espions , ce genre de prouesses , c'est la routine . A 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo.

Son objectif : accéder aux infos brûlantes que détiendrait Armand Oliver, journaliste.

Sa méthode : se rapprocher de son fils, le (trop ?) charmant Jesse.

Sa couverture : devenir une lycéenne comme les autres.

Le hic : personne ne lui a expliqué comment ne pas tomber amoureuse de sa cible !

 

Avis :

L'héroïne a 16 ans, c'est une adolescente bien particulière puisqu'elle est une espionne très renommée parmi les siens, de plus, ses parents sont eux aussi de la partie, c'est donc en famille qu'ils remplissent leurs diverses missions. Le gros point fort, c'est son héroïne ! J'ai adoré sa façon de répliquer et de raconter les événements de sa vie. La romance et l'intrigue étaient plutôt plaisantes même si le dénouement fut un peu trop rapide à mon goût. Mon sentiment global reste très positif !

Nous faisons la connaissance de Maggie Silver, une jeune fille de 16 ans dont la vie est plutôt mouvementée. Elle a grandi dans une famille d’espions et en est devenue une tout naturellement. Cette condition de vie implique cependant quelques sacrifices et notamment celui de souvent déménager et donc de ne pas s’attacher aux gens qu’elle côtoie… C’est pourquoi la première mission solo qu’on lui impose lui pausera quelques problèmes. Maggie doit se faire passer pour une élève de lycée afin de s’approcher de Jesse Oliver pour obtenir de lui des informations
sur l’enquête que son père, Armand Oliver, est en train de mener. La jeune fille va très vite se rendre compte que l’amitié et l’amour sont sans doute les pires ennemis de sa mission…

Elle est très dynamique et possède un certain humour. Son statut d’espionne la rend très débrouillarde et elle apprend vite à se fonder dans la masse. Malgré ça, certains codes et coutumes de l’adolescence lui échappent encore et elle ne peut pas savoir comme réagir à tous les coups. Cela crée des scènes plutôt sympathiques et amusantes quand Maggie essaie de s’adapter. Sa façon de penser et de parler des événements de sa vie m’a beaucoup plu, c’est frais, naturel mais aussi très drôle.

J'ai adoré lire ce roman, qui se lit facilement, et qui lui aussi vide la tête, il ne faut pas être extrêmement concentré pour le lire et pour l'apprécier tout de même. L'écriture est simple mais bien pensée, on y croit à n'importe quel moment, même si quand on y réfléchit après certaines situations sont un peu tiré par les cheveux, mais on ne le voit pas à la lecture, ce qui primordial ! Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est qu'elle aura toujours le soutien de ses amis, et qu'elle réfléchit à sa situation, ce qui nous fait réfléchir à la notre, imaginez, si tous les 6 mois environ, on vous changez d'identité, de vie et que vous déménagiez, à l'autre bout du monde, pas de place pour l'amitié ou pour l'amour mais si en fin de compte ! Ce « retournement » de situation qui n'en est pas un à proprement parlé, puisqu'on se doute qu'il y aura du changement, il faut bien une trame à l’histoire etc...

Les personnages secondaires qui l’entourent sont plutôt sympathiques bien qu’un peu stéréotypés. J’ai particulièrement apprécié Roux et son énergie débordante mais aussi Jesse et sa sympathie sans égale !

L’intrigue sur l’espionnage n’est pas des plus compliquées mais elle est très distrayante. Elle commence doucement et prend de plus en plus d’ampleur au fil des pages. Il y a un peu d’action qui rend le récit plutôt rythmé. Le dénouement est néanmoins un tantinet trop rapide, j’aurais aimé plus d’explications.

Cette histoire est sans prise de tête, c’est le genre de récit parfait pour se détendre et passer un agréable moment.

Cette histoire est donc une agréable surprise. Les personnages sont plaisants à suivre, surtout Maggie qui nous narre son aventure avec beaucoup d’humour. La plume est fluide et rythmée… bref de quoi passer un bon moment !

 

 

Ma note :  4/5 .

Posté par Lapassiondelire à 09:47 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2015

Couverture VO / couverture française ; Levana

                         Couverture Levana

 

 

Je vais vous parler de la couverture de Levana . 

810f06_ab9e98382998cc713a3b72c8e9738b58

 

 

 

 

 

 

Couverture française .
La couverture est magnifique et pour tout vous dire c'est la première fois que je préfère la couverture française à la VO , avec des détails , très simple , remplie de mystère et très sombre , comme l'histoire . Merci aux éditions Pocket Jeunesse de nous avoir fait une magnifique couverture

Couverture VO .

J'ai trouvé la couverture VO assez simple , belle , mais sans plus , celle-ci ne reflète pas énormément l'histoire .


Pour conclure :

La VO est une couverture très mignonne et très belle , mais la couverture VF dépasse largement la couverture anglaise  .     

Vous en pensez quoi ?

 

Français :                                                                                                                                               

VO :

 

Posté par Lapassiondelire à 20:18 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

21 février 2015

Si je reste de Gayle Forman

      Si je reste de Gayle Forman

 

 

 

Auteur : Gayle Forman .                                                                                                       9782915056808

Editeur : Oh éditions .

 

Collection : / .

 

Parution : 2010  .

Nombre de pages : 216 .

 

4ème de couverture :

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses supéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Si je reste est une merveilleuse histoire d’amour, mais aussi un livre qui nous fait réfléchir à l’essentiel, à la place de l’amour et du bonheur, à tous ces liens avec nos proches auxquels on s’habitue et qui sont pourtant le vrai trésor de nos vies.

 

Avis :

Si je reste , c’est l’histoire de Mia, jeune fille de 17 ans, passionnée de violoncelle et douée de surcroît qui se retrouve victime d’un accident de la route avec sa famille. Elle assiste, totalement impuissante, à l’arrivée des secours, peut voir les autres, mais les autres ne la voient pas. Ainsi, commence les heures les plus longues de sa vie.

Parce qu’on ne sait jamais ce que la vie nous réserve et que, quels que soient nos choix on y gagne toujours quelque chose et on y perd toujours quelque chose. Comme le dit Mia, « c’est pas étonnant comme la vie peut être une chose puis en un instant se transformer en autre chose ». Sa mère est morte sur le coup, son père se trouve dans un état très grave et son frère, lui est encore conscient.

Mais rien n’est joué. Tout est entre ses mains, c’est son choix. Vivre ou mourir ? Mia voit affluer sa meilleure amie, ses grands-parents paternels à son chevet, mais surtout il y a Adam. Son petit ami rock star. Par flash-back elle revit leur relation, de ses balbutiements à son dénouement. Adam et Mia sont très proches, même s’ils n’ont pas le même univers musical, ils se comprennent, s’aiment. Leur relation nous attendrit, nous fait sourire, rire, fondre même. Mais voilà, Mia est une fille timide qui a peur de se jeter dans l’inconnu et Adam, c’est un peu l’inconnu. Il mène le même genre de vie que ses parents, parents qu’elles adorent, mais dont elle se sent très différente, elle est un peu à part dans cette famille. Ses parents étaient eux fans de rock’n’roll et d’un tempérament extraverti.

Mia est tout le contraire. Mais cela ne les empêche pas de former une famille unie, aimante car Mia est aimée ça ne fait aucun doute. Grâce à Adam, elle sort de sa coquille. Elle ose enfin se laisser aller sans se poser de question. Leur relation est belle, fusionnelle. Alors quand Mia décide de s’inscrire à Julliard dans le dos d’Adam, leur relation en prend un coup. Si Mia est prise à Julliard, 5 000 kilomètres les sépareront. Adam ne peut supporter l’idée d’une relation longue distante, parce qu’il a besoin d’elle à ses côtés. Mia a le cœur brisé. Elle ne sait plus quoi faire, tiraillée entre ses rêves de devenir une grande violoncelliste et son amour pour Adam. Oui, mais pour le moment, il neige dehors, de fait les cours sont annulés pour la journée, son père étant prof il n’a donc rien à faire aujourd’hui et sa mère se fait porter pâle. Toute sa famille décide de rendre visite à des amies. Mia attend la réponse de Julliard, mais se laisse convaincre de les accompagner, elle ne sait pas encore que c’est le dernier voyage qu’ils feront tous ensemble.

Tout d’abord, je dois dire que je suis une fan des flashs back dans les romans comme dans les films, parce que ça apporte plus d’intensité au récit, ça donne plus de profondeurs aux émotions, plus de reliefs. Ainsi, on comprend mieux ce que les personnages ressentent parce qu’il a toujours derrière nos sentiments une résonnance particulière liée à un souvenir, une musique, de gestes, un regard, un bruit … On navigue un peu en terre inconnue, on essaie de reconstituer les morceaux de l’histoire comme un puzzle, un puzzle particulièrement prenant. Mois après mois, on suit la relation de Mia et d’Adam tout comme l’évolution de l’état de santé de Mia heure après heure. Et ces deux personnes nous touchent, nous heurtent par la beauté et la pureté de leurs sentiments, ce sont deux adolescents après tout, qui pensent avoir la vie devant eux et qui s’aiment profondément. On est dans une course à la montre.

On navigue dans les souvenirs de Mia qui n’ont qu’un seul but : lui permettre de choisir. Parce que rester sera dur après un tel accident, et il lui faudra se battre pour continuer à vivre. Et puis, il y a Adam, son premier amour qui est là, à son chevet, et qui est la supplie de ne pas l’abandonner, parce que si elle reste, Adam lui jure qu’il ira à New York avec elle. Mais pour cela, il faut qu’elle ouvre les yeux. Il lui a même composé une chanson, rien que pour elle, comme une ode à la vie. Adam ne baissera pas les bras.

Ce roman traite de bien des sujets, du premier amour, des rêves, de la relation parent-enfant, mais il parle surtout de la Vie avec un grand « V ». Parce que la vie est loin d’être un long fleuve tranquille .

« Si je reste », c’est un concentré d’émotion , c’est un roman réaliste, dramatique sans tomber dans un travers pathétique. Gayle Forman ne cherche pas à en faire des tonnes, elle a une plume fluide, juste et efficace qui parle au plus grand nombre . Parce qu’au sortir de cette lecture, vous vous interroger vous-même sur la mort, sur la vie, sur les gens que vous aimez. Vous vous posez des questions. Et si l'on était à la place de Mia, comment réagirait-on ? Quel choix ferions-nous ?

 


Mia est une rebelle à sa façon, aussi bien dans sa façon d'être que dans sa façon d'encaisser tout ce qui lui arrive. Elle est unique, elle s'affirme, elle n'a pas peur de sa différence, elle n'a pas peur d'avancer. Elle reste forte, et ça, c'est surtout grâce à Adam. Adam est le
petit ami dont toutes les jeunes filles veulent tomber amoureuses, tout comme Edward, Jacob ou Peeta avant lui. Mais sa grande différence, c'est qu'il semble réel, il n'y a rien dans sa description qui fait de lui quelqu'un d'exagéré au point d'en être ridicule. Il aime Mia d'une force qui transperce le livre et c'est ça le coeur de l'histoire, car il est la seule chose concrète qui retient Mia en vie. On a la démonstration dans ce livre de toute la force que peut donner un amour véritablement solide, l'amour de deux personne dont l'alchimie est parfaite, qui sont en harmonie malgré leur différence apparente .
Extrait ( son grand-père ) :
« Au bout d’un moment, quand ses yeux sont enfin secs, il se lève et dépose un baiser sur mon front. Je crois qu’il va s’en aller, mais il garde son visage près du mien .
« Si tu veux partir tu peux, chuchote-t-il à mon oreille. Tout le monde veut que tu restes et Dieu sait que c’est mon vœu le plus cher. »
Sa voix se brise. Il se racle la gorge, prend une profonde inspiration, puis reprend :
« Mais c’est ce que je veux, moi, et je sais que ce n’est pas forcément la même chose pour toi. Je tiens à te dire que si tu nous quittes, je le comprendrai. Si tu dois t’en aller, si tu préfères arrêter de te battre, tu peux, Mia. »

 

Ma note :  petit coup de coeur.

 

 

 

Posté par Lapassiondelire à 11:43 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

18 février 2015

Les nouveaux héros de Don Hall

               Les nouveaux héros de Don Hall

 

 

 

7776560649_les-nouveaux-he-ros

Titre: Les nouveaux héros .

Réalisateur : Don Hall , Chris Williams .

Avec ( voix ) : Scott Adsit , Ryan Potter , Danielle Henney .

Genre : Animation , aventure , action , comédie , famille .

 

Nationalité : Américain .

Sortie :11 février 2015 .

 

Sypnosis : 

Un génie de la robotique nommé Hiro Hamada se retrouve embarqué dans un complot criminel qui menace de détruire la paisible ville high-tech de San Fransokyo. Avec l'aide de son plus proche compagnon - un robot nommé Baymax -, Hiro s'associe à une équipe de jeunes amateurs qui s'est donnée pour mission de sauver la population.

Les Nouveaux Héros - Nouvelle Bande-Annonce en VF

Avis :

Pour commencer , nous avons du mélange entre du Marvel et du classique de Disney, et le résultat est juste magnifique. Au niveau de l’esthétique pour commencer, c'est tellement beau .

J'ai été très agréablement surprise... Marvel/Disney, on préfère rester sur ces garde. Mais le film commence et on est plonger directe dans cette ambiance I-tech qu'est celle de la magnifique ville entièrement recrée (j'ai bien dit entièrement, les moindres maison, arbre rue on été mise sur un plan de lequel évolue les personnages) de SanFransokyo.
On nous présente deux personnages, deux frères 'parteners in crime', soudé, malgré leurs différences d'âges, par la sciences. Tadashi et Hiro Hamada sont des héros auquel on s'attache très très très rapidement, parce qu'on se reflet en eux, dans leur relation: l'amour fraternelle à l'air d'être au coeur des préoccupation actuelle chez Disney.
Et puis viens le drame et la perturbation .

Ce n'est qu’après que cette relation brisé par l'incendie qu’apparaît réellement Baymax .
Baymax, n'est pas une mascotte, comme Olaf dans la reine des neige, Pascal dans Raiponce et comme dans moulte film Disney...
Baymax est un personnage clé de l'action, caché sous son aspect mignon sur lequel joue le studio.

Ce film est un bouillon d'émotion,on rit, on est surpris, en colère... on s'attend a un "Marvel" de super-héro avec des grandes batailles et des explosions des bam, crash, boom, *hurlement de population*...
Et on rentre dans un film doux, un peu triste, très humain avec des paysages qui le sont tout autant...

Ce film est une belle surprise ! Du moins, je ne m'y attendais pas. La bande-annonce me laissait présager un film d'animation sympa, fun, sans plus. Eh bien non ! Ce nouveau Disney est fun, coloré, visuellement beau, bref, un très bon film. Ce nouveau Disney, comme vous l'aurez compris, est concentré sur les super héros, un genre d'actualité vu les films Marvel et DC sortant souvent. Eh bien, ce Disney est adapté du comics Marvel, "Big Hero 6", n'ayant pas lu le comics, je ne peux pas dire si il est adapté du pied à la lettre au comics. Mais, personnellement, je trouve le film bien comme il est. Les personnages sont vite identifiables et attachants, certains préféreront Baymax, ce robot gentil et parfois touchant, qui fut le personnage le plus utilisé pour la promo du film. Le méchant du film remplit le boulot de ce que doit être un méchant, donc rien de très spécial, sympa. Ce film contient un clin d'oeil très sympa, je ne vais pas spoiler, mais certains se doutent peut être de qui c'est.

Le scénario est appréciable, quoique quelconque. L'animation, encore une fois utilisée avec la technologie 3D, est bien utilisée, ce qui rend ce film visuellement beau, mais je préfère quand même l'animation 2D, donc faite à la main, je trouve que ça rend un film d'animation bien plus beau selon moi, preuve avec les films d'animations Ghibli, bref, les films d'animations japonais, j'ai toujours trouvé leurs dessins magnifiques et somptueux, c'est souvent même ce qui rend un film meilleur, sans oublier la mise en scène, le scénario etc... Je ne vais pas tourner autour du pot malgré ça. Les Nouveaux Héros (ou Big Hero 6 pour les intimes) est un Disney qui complète le carnet de charges d'un film d'animation. Les jeunes enfants vont sûrement adorer ce film, je n'en doute pas, les adultes, ou les parents, pourraient aussi y trouver leur compte avec ce film. Très bon film d'animation même si il ne manque pas des stéréotypes habituels mais ce n'est pas ce qui m'a le plus dérangé. Allez voir ce film pour avoir votre avis !
Et tout le reste est réussi, le film traite son personnage principal avec une incroyable sensibilité, que ce soit dans son fort intérieur que dans sa relation au personnages secondaire, et plus particulièrement bien sur a Tadashi, et a Baymax. Je trouve ça d'autant plus fort pour ce premier qu'on installe vraiment quelque chose de fort entre eux et dans un laps de temps très court .


Je ne saurais que trop vous conseiller d'aller le voir, comme un disney bien sur et non comme un marvel même si les personnages en sont inspiré, il y a de l'émotion, c'est drôle, c'est beau, il y a tout ce qu'il faut pour passer un super moment .
Cependant une question me brûle les lèvres: que nous apprend-t-il? Quel est la morale?
Cela ne détruit en rien le film, absolument pas. C'est la réflexion qu'on en a après qui reste en suspend.

Je pense donc que ce film est très bon.

Je pense même qu'il a un scénario bien plus intéressant que d'autres Disney plus récent!
Dernier point, mais non le moindre, la musique. Le titre "Immortal" des Fall Out Boy passe a merveille, un bijou ( que je ferai écouter ;-) )


We can be Immortals !

 

 Note : 4.5/5

 

Posté par Lapassiondelire à 16:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 février 2015

La malédiction de l'épouvanteur de Joseph Delaney

La malédiction de l'épouvanteur de Joseph Delaney

 

 

51YxGUP-MbL

Auteur:Joseph Delanay.                                                                        

Editeur :Bayard Jeunesse .

 

Collection : /.

 

Parution : novembre 2007 .

Nombre de pages : 362 pages .

 

 

4ème de couverture :

L'Épouvanteur et son apprenti, Thomas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l'Épouvanteur n'a jamais réussi à vaincre.
On l'appelle le Fléau.
Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n'est pas leur seul ennemi.
lanquisiteur est arrivé à Priestown.
Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l'obscur ! Thomas et son maître survivront-ils à l'horreur qui s'annonce ?


 

Avis :
Parlons de l'intrigue. A ce niveau-là, elle est plus complète, plus intéressante, très rythmée et animé. Il y a énormément d'évènements, qui nous font accrocher de pis en pis à l'histoire. Il y a de nouveau la présence de l'originalité et de l'exceptionnelle créativité de l'auteur.
De ce côté, abrité du vent, tout était tranquille. Des arbres centenaires enveloppaient de leur ombre d'anciennes pierres tombales.



Quant à l'écriture, c'est hyper additif, et dès qu'on fait une pause dans la lecture, on a hâte d'y replonger. J'attends encore
les frissons, je manque de peur. Néanmoins, sont apportés de nouveaux éléments sur cet univers si précieux, si étrange, si mûri. J'adore quand on en apprend davantage. Belle fluidité. Les personnages de leur côté, sont de plus en plus attachants, il y a quelques révélations pimentant le tout.

Tom est apprenti depuis plus de 6 mois auprès de l’épouvanteur. On monte dans les difficultés. Nos héros vont être confronté à une créature terrifiante et sans précédent. Tom commence à avoir de l’assurance dans son métier à découvrir la vie, à approfondir les choses, que tout n’est pas toujours tout blanc ou noir ; que l’un ne peut exister sans l’autre et inversement. De plus, il apprend beaucoup de choses sur la vie passée de son maître. L'épouvanteur, quant à lui, est confronté à son passé qui lui revient comme une claque dans la figure. Mais l’expérience faisant la différence John agit avec assurance. Alice, elle, a de nouveau sauvé la vie de Tom et, dans la foulée, celle de l'épouvanteur.

Au fur et à mesure de l'histoire, l’atmosphère et les événements deviennent plus sombres et inquiétants et se sent comme aspiré dans les pensées des personnages.
On en apprend plus sur le passé des différents personnages, ce qui leur donne encore plus de profondeur et de relief. L’auteur en profite
pour dénoncer une des hontes de notre passé , à savoir la chasse aux sorcières . Il nous montre les limites vite atteintes de ces formes de persécutions pour maintenir les peuples dans la terreur, l’angoisse, l’ignorance et l'obscurantisme. Il nous montre bien sûr l’absurdité de telles situations avec les épreuves de la question, de l’eau et du bûcher.

Un nouveau personnage très réussi qui n’est autre que la menace en elle-même ; le Fléau. Ses méthodes sont sournoises et horribles. Quand quelqu’un lui résiste la solution est radicale pour la victime. Ce personnage possède une âme littéraire très présente instaurée par la forme d’intelligence ou de pré-science qu’à voulu lui donner l’auteur . On pourrait presque s’endormir sans que l’on se rende compte qu’ensuite il ait perverti nos songes pour nous manipuler et nous faire plier à sa volonté.

Donc meilleur que son précédent . Les personnages sont plus développés, l'intrigue est fournie et poignante, le style d'écriture vous emporte au-devant de toutes les idées et nouveautés offertes par Joseph Delaney. Je suis très convaincue et vous le conseille vivement.

 

Ma note : 4.25/5 .

Posté par Lapassiondelire à 18:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2015

Couverture VO / couverture française

                                                               Couverture Si je reste

 

 Je vais vous parler de la couverture de Si je reste , un livre encore dans ma PAL . 

810f06_ab9e98382998cc713a3b72c8e9738b58

 

 

 

 

 

 

Couverture française .
La couverture est très inspiré par elle-même ,  mais il n y a pas beaucoup de détails .

Couverture VO .
J'ai trouvé la couverture VO assez simple, mais magnifique, rien à dire . J'aurais préféré que l'édition française reprenne cette magnifique couverture .


Pour conclure :
XO a fait une couverture très mignonne, mais la couverture VO dépasse la couverture française .     

Vous en pensez quoi ?

 

Français :                                                                                                                                                                 

VO :

 

 

Posté par Lapassiondelire à 14:39 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

07 février 2015

Web-série ; maintenant on écrit quoi ?

Hello tous le monde , photo

Aujourd'hui , je vais vous parlez d'une web-série que je tient beaucoup à vous faire découvrir .

L'histoire est super originale et le travail fait derrière doit être super difficile et je tient à féliciter les acteurs et les personnes qui font un boulot de dingue  .                   

Il s'agit de la web-série , SCHIZO de la chaine youtube maintenant on écrit quoi ? et qui à était faite par une bande de potes en août 2014 . Petite

Histoire :

"SCHIZO est une web-série qui se veut humoristique.
C'est l'histoire d'un mec comme les autres atteint mystérieusement d'un nouveau genre de la schizophrénie qui provoque l'apparition d'une multitude de personnalités" .

Je vous invite à aller voir la chaine et à vous abonner : maintenant on écrit quoi ?

Voici la bande annonce de la web-série , les 2 épisodes sont d'hors et déjà disponible sur la chaine et des prochains épisodes paraitrons ;-) :

 

Schizo - Bande annonce

Posté par Lapassiondelire à 22:25 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

04 février 2015

Just one - janvier 2015

Just One - janvier 2015

 Voici un nouveau rendez-vous pour compléter mon bilan du mois. Il s'agit de faire un choix, juste un, d'où le titre, parmi plusieurs catégories. J'ai découvert ce rendez-vous sur le blog de Audrey , qui chronique merveilleusement bien et je vous invite à aller la voir . 

( blog  : http://lesouffledesmots.blogspot.fr/ et chaîne Youtube : https://www.youtube.com/user/lesouffledesmots )  .

 616000121128051205934014

 

 

 

1.Un roman coup de coeur.

L'épreuve tome 1 de James Dashner , wahou .
                               

 

2.Un univers.


L'univers de Le manoir tome 3 de Evelyne Brisou-Pellen .

 

3.Un personnage.

Je ne vais pas faire original , mais Thomas de L'épreuve tome 1 le labyrinthe de James Dashner est décidement celui que j'adore :-p .

 

4.Un couple.

Pas de couple qui m'on convaincue :-/ ( en même il n'y en a eu aucun que j'ai pu lire ) .

 

5.Une histoire.

L'histoire de Mission de haut vol de Ally Carter .

 

 

 6.Une déception.

Une petite déception par rapport au Eveilleurs tome 2 de Pauline Alphen .

7.Une émotion.

Encore une fois , L'épreuve tome 1 Le labyrinthe de James Dashner   , de la tristesse , des moments de joie ou de stress , enfin bref , toute les émotions 

 8.Un futur époux.   

Pauline , tu va pas être contente :-p , il n' y en a aucun .

Posté par Lapassiondelire à 16:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2015

L'épreuve tome 2 de James Dashner

L'épreuve tome 2 de James Dashner

 

 

Auteur : James Dahner .                                                                                                       51pxfyfAiXL

Editeur : Pocket Jeunesse .

 

Collection : / .

 

Parution : 2013  .

Nombre de pages : 414  pages .

 

4ème de couverture :

ET SI LA VIE ÉTAIT PIRE HORS DU LABYRINTHE ?

Thomas en était sûr, la sortie du labyrinthe marquerait la fin de l'Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre... et des hordes de gens infectés, en proie à une folie meurtrière, errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au cœur de cette terre brûlée, parviendra-t-il à trouver la paix... et un peu d'amour ?

 

Avis :


Pour ce tome 2, cela m'a pris un peu plus de temps mais une fois dedans, j'ai adoré ma lecture ! L'auteur nous mène par le bout du nez, on ne sait jamais quoi penser et où tout cela va nous mener, les histoires de variables et de tests sont très intrigantes, j'ai vraiment hâte de découvrir la vérité là-dessus. Les personnages m'ont davantage plu dans ce tome, je me suis sentie plus proche d'eux et leur humour qui devient de plus en plus satirique au fil des épreuves qu'ils subissent m'a fait de nombreuses fois sourire souvent formulé des lèvres de notre trio préféré, j'ai nommé Thomas/Newt/Minho.

Nous retrouvons Thomas et ses amis du bloc au lendemain de la fin du tome 1. Ils ont à peine le temps de souffler qu’ils se retrouvent propulser dans une nouvelle épreuve, toujours sous les yeux du Wicked. Cette fois-ci, ils doivent traverser un désert ardent pour trouver un endroit appelé le refuge. Les blocards s’exécutent
car ils n’ont pas d’autres choix et leur découverte de ce monde ne va pas les rassurer. Eux qui croyaient qu’à l’extérieur du mur du labyrinthe ils trouveraient la paix se sont bien trompés. Les épreuves ne sont pas prêtes de se terminer.

J’ai eu un peu plus de mal à me laisser emporter par ce tome que par le premier. C’est sans doute le fait que je n’avais pas la surprise du premier tome, je savais à peu prêt à quoi m’attendre : des personnages toujours aussi perdus et des épreuves toujours aussi incompréhensibles. Je suis finalement parfaitement rentrée dedans et les retournements de situation m’ont vraiment scotchée. L’auteur joue avec nos nerfs et mène parfaitement son récit. La fin m’a laissée sur les nerfs , une fois de plus ! Je doutais de tout et de tout le monde, le wicked nous fait tourner en bourrique et on ne sait toujours pas le vrai but de toutes ces expériences. Le gros point fort de ce roman est pour moi son intrigue, elle s’étale bien sur les 3 tomes, ne suit pas de schémas classiques et le suspens est toujours à son comble ! J’ai hâte de connaître tous les comment des pourquoi, je n’ai vraiment aucune idée de la manière dont pourrait bien se terminer cette série…

L’univers de l’auteur s’est bien étoffé avec ce tome, nous ne sommes plus en huit clos dans le labyrinthe et nous avons l’occasion de découvrir le réel univers de cette saga. Ce dernier est dévasté, une maladie incurable a décimé sa population et un climat quasi insupportable règne en surface. Les blocards en apprennent un peu plus sur le Wicked et la raison pour laquelle ils leur font subir ça… Ce monde est vraiment intéressant à découvrir et son aspect post-apocalyptique peut faire parfois froid dans le dos avec les descriptions que fait l’auteur ! Mon point de vue sur Teresa change énormement ( et pas en bien) , car déjà , dans le premier tome je ne l'aimé pas trop , mais la ......

J’étais restée en retrait des personnages dans le tome 1 mais là, je m’y suis davantage attachée. C’est surtout leur humour satirique que j’ai apprécié. Au fil des épreuves, ils se sont endurcis et cela se ressent dans leurs répliques. Ces gars veulent survivre et ne se laissent pas abattre ! D’autres personnages font leur entrée dans ce tome et apporte leur lot de confusion car oui, dans ce tome, vous allez douter et pas qu’un peu ! Entre les gentils et les méchants la frontière est mince, ou plutôt confuse car même à la fin de ce tome, je me pose encore des questions.


J’ai donc été aussi enthousiasmée par ce tome que par le premier même si j’ai peiné un peu pour m’y plonger. L’intrigue est vraiment surprenante et j’espère que le tome 3 sera à la hauteur de mes attentes. J’ai peur, car quelques avis sont ressortis négatifs… Je verrai bien !

 

Ma note : 4,5/5 .

 

 

Posté par Lapassiondelire à 20:26 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,