21 janvier 2015

Les éveilleurs tome 2 de Pauline Alphen

Les éveilleurs tome 2 de Pauline Alphen

 

 

 

ailleurs_les_eveilleurs_tome_2Auteur : Pauline Alphen .  

Editeur : Le livre de poche Jeunesse .

 

Collection : Fiction .

 

Parution : juillet 2012 .

Nombre de pages :  334 pages .

 

4ème de couverture :

Je n'ai pas remercié mon père, je n'ai pas souhaité bon anniversaire à mon frère. Je n'ai pas remercié je n'ai pas souhaité mon père mon frère frère frère...

Trois jours qu'elle errait dans le dédale qui reliait le château de Salicande aux grottes disssimulées dans la montagne.
Trois jours qu'elle essayait de retrouver son chemin, tailladée par l'angoisse et l'urgence, passant de couloir en couloir, tournant en rond, se récitant cette phrase tant de fois qu'elle perdit le sens des mots.

Avis :

Le premier tome avait était une bonne découverte .

Claris sera perdu sur l'île tout le long du livre, et Jad et Ugh égarés dans les limbes tout le long du livre également.

J'ai commencé celui-ci sans apréhension , cependant , c'était une véritable torture , aucun discours , aucune action et beaucoup trop de description .

Malheureusement , nous ne retouvons pas tous les personnages du premier tome , c'est ce qui m'a déçu et contrarié . 

Occupons-nous d'abord de Claris : au tout départ, elle sera perdu dans la grotte, tellement malheureuse qu'elle ne peut plus réfléchir, absolument désorienté et sans cap. Alors je ne dis pas que des moments comme ça, il faut les supprimer, mais il faut tout de même un petit quelque chose par la suite pour relancer l'action . Non ? En tout cas, là il n'y en a pas. Elle se retrouvera ensuite sur une autre planète, semblable à une île (j'aimerais que quelqu'un m'explique comment elle est passé de la grotte à une autre planète...). Bref, elle ne retrouvera pas ses souvenirs, et aura même oublié comment on s'exprime. Elle fera la connaissance d'un peuple assez étrange, qui possède un langage différent du sien et qui la prend pour une sorte de... déesse. Bref, de ce côté, pas beaucoup d'affolement, de suspense ou de rebondissements.
On passe ensuite du côté de Jad et de Ugh, dans les limbes. Ils sont dans un univers où tout est gris, Ugh râle et s'ennuie ferme pendant que Jad médite et a des soudaines illuminations sans queue ni tête. Il arrive ensuite un ange du nom de Gabriel, qui formule des phrases carrément incompréhensibles. On ne comprend pas du tout ce qu'il raconte, pendant que Jad, lui, semble comprendre (mais n'apporte aucune précision) et que Ugh continue de râler. Si au moins c'était drôle.

Autant ,le personnage de Claris m'enervé dans le premier tome , autant dans celui-ci vous vouliez la réconforté , mais , le plus souvent , elle m'énervé .

Jad , lui , c'est montrer beaucoup plus mature que dans le premier tome et beaucoup plus attachant . Certaine sène était embellies par les belle phrases de l'auteure .

Beaucoup de scène était ennyuante .
Bref, ce second tome est assez long, et m'a moyennement donné envie de lire la suite. Là où le premier était intéressant, le second est ennuyeux.

 

Ma note : 3/5

Posté par Lapassiondelire à 17:54 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,